Accueil

20/10/2005

COUPURE !

posté à 08h11

Le moment de la coupure est enfin arrivé, et il est réellement le bienvenu compte tenu de l'état de forme de ces derniers jours...
Bref résumé des deux dernières semaines :
La semaine d'entraînement après la Baule se passe très bien, je suis "nickel" au niveau du dos et je passe même en fin de semaine une de mes meilleures séances sur piste de ces dernières années.
Tout va bien, je continue sur ma lancée la semaine qui suit, plus que 3 entraînements durs avant de relacher un peu pour la coupe de France des Clubs à Chateauroux.
Ces trois dernières séances se passent bien, même si je sens la fatigue qui commence à pointer le bout de son nez.
Vendredi 7 octobre, 12h : j'ai mon train pour Chateauroux (via Paris) dans 30 minutes, je suis contente car j'ai bien géré toute la semaine et je me sens bien.Je vais chercher ma housse vélo dans ma cave,et en voulant la remonter, je sens une décharge électrique au bas du dos... Je connais cette douleur, ça m'est déjà arrivé une fois cet été, ce n'est rien d'autre qu'un lumbago, et je sais d'ores et déjà que j'en ai pour plus d'une semaine pour m'en débarrasser, et qu'en attendant je vais être très très mal...
Je ne peux même plus me tenir droite tellement j'ai mal... Je vais quand même à la gare, me demandant comment je vais courir le lendemain.
Sur le quai, je rencontre un ami kiné : il se trouve qu'il a exactement la même chose que moi, qu'il est contraint d'aller à un colloque sur Paris, et que pour réussir à marcher sans trop de peine, il s'est branché le compex sur le bas du dos pour toute la durée du trajet !!! Il me propose gentimment de partager les électrodes et je vais donc passer les 3H20 de trajet qui relie Montpellier à Paris à tester tous les programmes du compex thérapeutique !!!
Ca intrigue quelque peu les autres passagers, mais ça me fait énormément de bien et je sors du train en ayant beaucoup moins mal !! Merci beaucoup Yannick !
Finalement, j'arrive sur Chateauroux vers 19h, et là je repasse entre les mains du kiné du club.
Je vais être capable de courir le lendemain, mais je ne serai pas au mieux, c'est sûr !!
On finit deuxième de la course, derrière Poissy.
Comme prévu, j'ai eu mal, mais c'était tenable. C'est surtout après la course que c'est le plus douloureux, et je ne peux même pas profiter de la soirée d'après-course car la station debout m'est difficile!!
Je rentre sur Montpellier et là, la question est de savoir ce que je fais pour Palerme, la coupe d'Europe que j'ai prévu de faire et qui est le samedi 15 octobre.
Le problème est que j'ai déjà pris tous mes billets, et que bien évidemment tout est payé et rien n'est remboursable ou même échangeable...
Ma semaine se passe entre rendez-vous médicaux et tentatives d'entraînement...
La douleur a quasiment disparu en fin de semaine, mais j'ai l'impression d'être toute molle et de n'avoir aucune sensation...
Je pars quand même à Palerme, me disant qu'on ne sait jamais, ça peut peut-être passer. Mais je ne me fais pas trop d'illusions et je me dis qu'au pire, j'aurai vu du pays...
C'est effectivement un joli petit bout de pays, la Sicile. La course se passe dans le quartier de Mondello, qui doit être la station balnéaire "à la mode" de Palerme. La mer est turquoise comme dans les Caraïbes et la température idéale. J'arrive sur place le vendredi à 15h, la course est le lendemain matin à 9h.
La natation est sans combi, alors je décide de ne pas m'échauffer dans l'eau pour ne pas avoir froid car la température est encore un peu fraiche dehors.
Le départ est donné. Il y a beaucoup de "dolphing" à faire. D'habitude, je suis assez rapide sur ce genre d'exercice, mais là je n'avance pas !! Je vois les autres filles qui me prennent déjà quelques mètres. En plus, de l'eau s'est mise dans ma lunette, et avec le soleil qui éblouit dehors, j'ai du mal à me repérer. Je n'ai aucune force, je n'ai pas mal mais je suis incapable de sentir ce que je fais. Je me retrouve à côté de Marion (Lorblanchet) sur la fin du premier tour, mais vu le nombre de filles que je devine devant, on est dans les dernières !!! (on n'était que 20 au départ...). Et le deuxième tour est pire encore, Marion me prend une dizaine de mètres et je sors de l'eau dernière, celles qui étaient encore plus lachées que moi ayant déjà abandonné !!
Bon, c'est vraiment pas cool de se retrouver dans une telle position, sachant que vu mes sensations, je ne risque pas de parvenir à revenir sur les autres à vélo ! Je monte quand même sur mon vélo et j'effectue les 40 kilomètres avec deux italiennes qui se sont fait lacher du deuxième groupe. Mais je renonce à faire les 10km à pied, je vais m'éreinter pour rien, je n'ai pas envie de finir ma saison par un tel souvenir... Le miracle de Palerme n'aura pas eu lieu, mais il faut bien dire qu'en sport, les miracles n'arrivent que rarement. ..
Je me repose donc de cette saison 2005 pendant quelques semaines.
Je retiens de cette année les gros progrés que j'ai effectués, alors que je suis partie de zéro après mon opération en septembre dernier.
Je vais donc pouvoir aborder l'hiver qui vient en ayant pour objectif de continuer le travail commencé, et d'aller encore plus loin dans ma progression.

Bon, ce n'était finalement pas très bref comme résumé !


Photo : petit souvenir du stage en Afrique du Sud et de notre safari, avec notre TRES belle voiture de location !!

 


Autre news:
23/09/2013 : CMV, MM, LGM, GP, ETC...
05/03/2013 : Au sommet des Pyramides !
17/09/2012 : Reprise...
14/04/2012 : Sprint final...
20/10/2011 : Un heureux évènement...
26/07/2011 : Juillet avec des hauts et des bas
29/06/2011 : De bonnes répétitions avant la Seine...
24/05/2011 : Ch'triathlon
25/04/2011 : Aie Aie Aie
12/01/2011 : Nouvelle année, nouveau club...


» Consulter les archives

RSS